Le huitième Commandement

Publié le par Jean Kerven

Le huitième Commandement

 

«TU NE DOIS PAS PRONONCER
DE FAUX TEMOIGNAGE
CONTRE TON PROCHAIN»

 

Taper physiquement sur son prochain cela n’est assurément pas bien!

Et, en plus, lui dérober ce qui lui appartient cela n’est, non plus, pas bien du tout!

Alors, forcément, d’une manière ou d’une autre, un jour ou l’autre, cela se paiera!

Lorsque l’on entend cela aux «informations», facilement l’on suffoque d’indignation. Et de penser que cela pourrait aussi arriver à des proches ou à même nous-mêmes fait que l’on peut même en être carrément horrifié.

Mais si quelqu’un, en notre présence, se fait «casser du sucre» sur le dos, cela nous indigne-t-il? écoutons-nous «poliment» ou bien exprimons-nous notre réprobation à celui qui parle ainsi devant nous?

Mais voilà, le karma que l’on se fait en tapant physiquement sur quelqu’un ou en lui piquant quelque chose qui est à lui est bien moins lourd que celui que l’on se fait par des paroles malveillantes destinées à discréditer tel ou tel devant des tiers.

Nous avons donc, par conséquent, tout intérêt à éviter tous ceux qui se font un devoir de salir la réputation d’autrui encore plus que des assassins ou des brigands de grand chemin!

Car les calomniateurs et les médisants sont tout aussi coupables que les assassins et les voleurs si ce n’est même, bien souvent, encore bien pires ! Ils n’ont aucune pitié pour ceux qu’ils accablent ainsi; devront-ils, à leur tour, compter sur de la pitié lorsque, plus tard, dans l'autre Monde, transis de froid, ils appelleront au secours.

Froide, en effet, et dénuée de toute compassion est leur sinistre habitude de toujours vouloir rabaisser les autres, qu’ils traitent en étrangers. Ce sont ces mêmes froideur et absence de compassion que, plus tard, en pire, ils rencontreront devant eux, là où ils devront aller, lorsque le moment sera venu quitter leur enveloppe charnelle!

Ils sont bien méprisables ces êtres qui, quel qu’en soit le motif, ne craignent pas de porter de faux témoignages contre leur prochain. Il convient de prendre toute la distance requise avec de tels êtres.

Et même à l’égard de ceux qui disent des choses vraies, si leur but est de se complaire ainsi dans le jugement d’autrui. Ils feraient bien mieux, mettant en cela en pratique la Parabole du Copeau et de la Poutre, de s’occuper d’eux-mêmes!

Quel est, en fait, le vrai But de la vie? Parvenir dans le Royaume de Dieu! Mais qui a ce But, constamment, devant les yeux? Une chose est sûre, les faux témoins ne l’ont pas, sinon ils ne se comporteraient certainement pas ainsi! Des gens qui se retrouvent côte à côte, s’ils n’ont pas ce grand But commun entre eux, que vont-ils trouver à se dire? Rien! Rien de valable, c’est-à-dire rien sur eux-mêmes et leur cheminement pour parvenir dans le Royaume de Dieu.

Alors que font-ils? Alors, du fait du grand vide de leur propre vie intérieure, ils commencent à parler des autres, ceux qui ne sont pas là, donc les absents. Et, comme dit le proverbe: «les absents ont toujours tort!». Normal, puisqu’ils ne sont pas là pour se défendre! Et, du fait de la fausse habitude ainsi contractée, ils finissent par trouver cela tout à fait normal ; pourtant, normal cela ne l’est point!

Alors, que font-ils lorsqu’ils arrivent de l’autre côté? La même chose que lorsqu’ils étaient encore sur Terre: continuer à jaser, côte à côte, et à dire du mal de leur prochain, puisque cela seul est devenu, pour eux, une malsaine jouissance!

Mais, pendant ce temps-là, l’heure tourne, et tout ce temps gaspillé à dire du mal d’autrui, vrai ou faux, ils ne l’utilisent pas pour la progression, la maturation et l’Ascension de leur esprit, de sorte que, fatalement, face à l’échéance, pourtant prévisible, du XIIème Coup de l’Horloge Cosmique, ils vont, inéluctablement, au devant d’un «trop tard!».

Tel est le drame du mauvais usage de la parole – un Don précieux accordé par le Créateur à l’être humain afin qu’il trace son chemin dans la matière grossière – associé à la vacuité intérieure, l’absence d’un haut But dans la vie, tout cela, s’il n’y a pas, à temps, un puissant ressaisissement, finit par se résoudre en catastrophe!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article